Visite d'étude en Islande autour de quatre sites et paysages d'exception

A la suite d’échanges engagés en 2017 entre le RGSF, le ministère du tourisme islandais et Atout France (Agence de développement touristique de la France), une visite d’étude a été organisée au mois de septembre sur 4 sites et paysages d’exception islandais avec Anne Vourc’h, ancienne Directrice et conseillère auprès du RGSF et Alain Freytet, paysagiste conseil auprès du RGSF, assisté de Yoann Bit-Monnot, paysagiste et illustrateur.

Islande groupe septembre 2021Confronté à une très forte augmentation de la fréquentation touristique en seulement quelques années (de 500 000 visiteurs internationaux en 2010, à 2 millions en 2019, pour un total de 362 000 habitants avec une moyenne de 4 habitants au km2), le ministère du tourisme islandais a engagé une réflexion sur la gestion durable des sites emblématiques en Islande. Le tourisme est le premier secteur d’exportation et l'Islande.

Au-delà des travaux d’aménagement sur les sites pour améliorer l’accueil des visiteurs, l’objectif est de créer un réseau de sites emblématiques, les « Sites of merit », autour d’un modèle de gestion partagé qui contribue à la préservation de ces paysages uniques et au développement local.

Plus d’une vingtaine de réunions à distance ont permis dans un premier temps aux partenaires islandais et français de se connaitre, de mieux comprendre les enjeux locaux en Islande et de partager l'expérience des Grands Sites de France. Elles ont abouti à l’organisation d’une première mission de terrain qui s’est déroulée du 3 au 11 septembre 2021, avec Anne Vourc’h, ancienne Directrice et conseillère auprès du RGSF et Alain Freytet, paysagiste conseil auprès du RGSF assisté de Yoann Bit-Monnot, paysagiste et illustrateur.

Cette mission basée sur d’échange d’expériences a permis, en associant localement des professionnels du ministère du tourisme et de l’environnement, de réfléchir à une autre approche de la gestion des sites en Islande, en s’inspirant de la démarche à l’œuvre dans les Grands Sites. Alternant entre visites de terrain et ateliers, elle s’est concentrée sur 4 sites emblématiques très fréquentés :

  • - Le glacier de Jökulsárlón

Et les trois sites dits du « cercle d’or » :

- La cascade de Gullfoss
- Le site de Geysir (d'où vient le mot de geyser)
- Le parc naturel de Thingvellir : inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que paysage culturel, il s’agit d’un haut lieu géologique situé entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasiatique, dont la valeur historique et culturelle est due au fait qu'il ait accueilli le premier parlement au monde, l’Althing, à partir de 930 ap. JC. (en savoir plus).

Ces quatre sites font par ailleurs l’objet d’une expérimentation menée par une agence de communication locale pour élaborer une identité visuelle commune.

Les échanges entres pairs ont permis d’aborder la question de la gestion sous l’angle des valeurs à travers des lectures de paysages et l'élaboration de Schéma d'intention paysagère, en s’appuyant sur les croquis d’Alain Freytet. Le dessin a été, tout au long de la visite, l’outil de compréhension et le langage commun, facilitant les interactions entre participants islandophones, anglophones et francophones.

La clôture de la mission à Reykjavik a réuni le ministre de l’environnement, le secrétariat d’État au tourisme et des représentants de l’Ambassade de France en Islande.

Des réunions de suivi ainsi qu’un déplacement en France de gestionnaires islandais sont envisagés dans la continuité du projet. Un label des Sites of Merit d'Islande, s’inspirant de l’approche portée par les Grands Sites, pourrait à long terme voir le jour.

 

Lien utile : Icelandic tourism reseach Center

besancon.jpg